Scooter électrique à Paris : un garage ou dans la rue ?

Scooter électrique à Paris - un garage ou dans la rue ?

Ecrit le lundi 17 mai par Alice

 

Le stationnement des deux-roues en zone urbaine bénéficie de quelques tolérances qui fait de ce mode de transport une solution de mobilité plus simple par rapport à la voiture, mais qui répond à des obligations. Aussi, la tentation de garer son deux-roues facilement ne doit pas prendre le dessus sur la réglementation définie par le code de la route.
 

Motos et scooter : les règles de stationnement

Si on se réfère à l’article R. 417-10 du Code de la route, le stationnement d’un scooter, électrique ou thermique, demeure interdit sur le couloir réservé aux piétons (même s'il est toléré à date). Ce texte de loi prévoit que « tout véhicule à l’arrêt ou en stationnement doit être placé de manière à gêner le moins possible la circulation... ». De plus, il précise qu’il est « considéré comme gênant la circulation publique, l’arrêt ou le stationnement d’un véhicule : sur les trottoirs, les passages ou accotements réservés à la circulation des piétons ».

Depuis le décret du 2 juillet 2015, la peine prévue contre ce stationnement non réglementaire prévoit une amende de 35 euros pour un stationnement jugé gênant, et jusqu’à 135 euros s’il est considéré comme dangereux. Notez que si les cas de mise en fourrière sont assez rares, ils se multiplient de plus en plus. Comme tous les autres véhicules, les scooters n'ont pas le droit d'être stationnés sur :

  • un passage protégé une file réservée au bus
  • une place destinée aux usagers handicapés
  • une place réservée à la livraison un emplacement situé devant une borne/bouche à incendie

 

Il existe aussi des alternatives pour stationner son scooter électrique sans commettre une infraction.

 

Où stationner un deux-roues ?

En zone urbaine, en raison du manque notable de places, et où les propriétaires de scooters électriques ne disposent pas toujours de parking privé, des emplacements spécifiques existent.

 

Stationnement gratuit pour tous les deux-roues

Les deux-roues bénéficient de la gratuité de stationnement dans plusieurs grandes villes de France dont Paris. Ceci est valable sur les places de parking réservées aux motos et aux scooters, mais aussi sur les emplacements pour les voitures.

 

Solutions alternatives payantes

Dans certains lieux, il existe des parkings dédiés aux deux-roues où il est permis de se stationner en les attachants à des points fixes. Les places payantes situées dans de grands complexes (cinéma, centre-commercial, etc.) ne sont pas uniquement réservées aux voitures puisqu’il est possible d’y stationner votre scooter électrique. En revanche, vous serez soumis aux mêmes conditions, à vérifier sur l’horodateur. N’oublions pas les offres de parking proposées par les sociétés privées, disponibles grâce à des plateformes de réservation en ligne pour s’assurer de trouver une place rapidement.

 

Ce qui pourrait changer à l’avenir…

Si l’on revient au fait de garer son scooter dans les rues de grandes agglomérations comme à Paris, le stationnement des deux-roues, jusque-là gratuit, pourrait devenir payant dès septembre 2021. Anne Hidalgo vise à « supprimer des places en surface en privilégiant le recours aux parkings souterrains, et pour cela de réduire la différence de tarif entre la voirie et le sous-sol […] de développer les parkings relais gratuits aux portes de Paris et de faire de la place libérée des espaces de vie collective » rapporte David Belliard, adjoint à la mairie de Paris. Toutefois, les scooters électriques pourraient être dans les bonnes grâces de la mairie de Paris pour leur contribution à la transition énergétique. Ces derniers échapperaient ainsi au stationnement payant. Alors, qu’attendez-vous pour passer à l’électrique ?